Au pays des rêves et des mythes

AUTOPSIE D’UN COEUR DE PIERRE
1975
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L:350 H:270
Tentative de ressusciter l’image d’un rêve.
1er état: juste après la morsure à l’acide, une seule épreuve portant des corrections à l’encre de chine
2ème état: 2 épreuves numérotées en romain, reprise en fonction des corrections de l’état précédent, et accents sur les différentes formes des premier et second plans.
3ème état: 2 épreuves de travail numérotées en romain et 6 épreuves d’artiste en romain aussi. Gravure des ombres portées et du coeur.
4ème état: une épreuve d’essai puis 5 épreuves d’artiste en romain, commencement du tirage en arabe sur 50;
5ème état (1990) : reprise en pointe sèche principalement dans le ciel, accents dans les ombres, sur les éléments ainsi que sur le sol. Continuation du tirage à partir de 11/50
Reproduite dans le catalogue « Incisiori visionari di Parigi » par la galerie Don Chisciotte à Rome en 1976.

DEUX FOLIES CHEZ LES NATURISTES
1976
Eau-forte sur cuivre
L:340 H:200

L’idée qui a présidé à cette gravure fut de mettre en parallèle deux fabriques, divagations à partir de l’œuvre de deux architectes sentimentaux et pourtant essentiellement différents: Claude Nicolas Ledoux, en extrapolant son projet d’Oikema pour la ville de Chaux, et, en opposition, une pagode métallique inspirée par Paul Guimard.
Par la suite, au 5é état, les fabriques sont devenues des « folies » émergeant d’un bosquet, espace attribué à une communauté naturiste, considérant que ces utopistes méritaient bien d’être stimulés culturellement!
1er état: 3 épreuves numérotées en arabe dont une retouchée au crayon.
2ème état: gravure de l’arbre émergeant de la fabrique de gauche et prolongement de sa base, une épreuve sans n°.
3ème état: gravure du ciel, du rocher au fond, et des frondaisons au second plan; 5 épreuves numérotées en en romain et début du tirage à 50 exemplaires en arabe à partir du 4ème état, comportant de légères retouches en pointe sèche sur le 3ème, 4 épreuves.
5ème état: importants ponçages suivis par des reprises en pointe sèche, mise en place des personnages dans les architectures, élargissement des parties boisées, dessin du plan d’eau, grisé du ciel, changement du titre, il devient:

DEUX FOLIES CHEZ LES NATURISTES
Tirage de 10 épreuves numérotées en romain avant poursuite de la numérotation en arabe des 50 exemplaires, à partir de 5/50;

DIONYSOS À NAXOS
1972
Eau-forte sur cuivre
L:390 H:240
Le fils de Sémélé ayant passé son enfance aux Indes où il fut initié à leurs mystères par les nymphes de Nysa, revient en Grèce; Son vaisseau aborde l’île de Naxos, là il découvre Ariane abandonnée sur le rivage.
*Lire le commentaire complémentaire de l’artiste ci-dessous.

1er état: 2 épreuves numérotées dont une reprise au lavis d’encre de Chine.
2ème état: une seule épreuve, remorsures dans les rochers et retouches à l’encre de Chine.
3ème état: reprises dans les voiles et sur la coque du bateau, pose d’un grain de résine pour le ciel, pointe sèche sur Dionysos.; 5 épreuves d’artiste numérotées en romain et tirage à 50 exemplaires numérotés en arabe.
Reproduction dans le catalogue de Bankside Gallery de Londres 1953, dans le catalogue décennal de la Société des P.G.F. 1979; dans le catalogue de la Société Pointe et Burin 2008

*« J’ai évité le titre « Ariane à Naxos », puisque la gravure n’a rien de commun avec le livret de Hofmansthal pour l’opéra de Richard Strauss.
Je me suis laissé influencer par une étude d’un mythologue russe dont j’ai oublié le nom.
En résumé: Dionysos, fils de Zeus et de Sémélé, dont la maturation se termina dans la cuisse du maître de l’Olympe, fut dès sa sortie au monde, transporté par Hermès jusqu’à Nysa (Indes), où les nymphes devinrent ses nourrices, puis l’initièrent aux mystères de divinités orientales. Dionysos, dieu de Nysa (dit mon auteur) revint en Grèce, s’embarqua depuis les côtes d’Asie sur un navire de pirates thyrrhéniens dont il devina vite les criminelles intentions à son égard. Le dieu pour les confondre, transforma la coque du bateau en noeuds de serpents et les voiles en feuillages de vigne et de lierre; du coup, les pirates atteints de folie, se jetèrent à la mer où ils devinrent des dauphins.
C’est alors que Dionysos aborde l’île de Naxos où il trouve Ariane abandonnée par Thésée durant le retour de Crête lorsqu’il repartit vers Athènes.
C’est donc en souvenir de son initiation aux mystères de Nysa que j’ai pris la liberté de représenter Dionysos à la poupe de son navire coiffé de la couronne de cheveux Sivaïte, et la main levée en abhaya mudra, le geste de suprême protection.
J’ai largué aux deux mâts: une voile de lierre sous une lune à l’avant, une voile de vigne sous le soleil en artimon, les deux végétaux que le dieu ne manque jamais d’associer puisque cette relation étroite doit être décryptée comme le langage métaphorique de son message le plus essentiel: Prendre conscience de l’alternance sans rupture entre l’Hadès et l’Olympe, comme se relayant dans la nature, le temps de la fructification de la vigne suivi par celui de la formation des grappes violacées du lierre: le parfait cycle végétal annuel. Un concept palingénésique que pourrait souligner l’image du retour à la vie d’Ariane émergeant du sarcophage phénicien au premier plan. »

DRAGON MEDIEVAL
1967
Un seul état, 5 épreuves d’artiste non numérotées puis tirage de 50 exemplaires numérotés en arabe.
Reproduction dans le catalogue de l’exposition de la Jeune Gravure contemporaine au musée Galliéra en 1968.

ENCEINTE DE SILENCE
1973
Eau-forte sur cuivre
L:390 H:240
L’inspiration de cette estampe est née d’une rêverie suscitée par certains objets rejetés sur la grève de la Pointe Espagnole dans les Charentes, particulièrement les bois flottés.
1er état: 3 épreuves numérotées en romain dont une retouchée au crayon.
2ème état: 5 épreuves numérotées en romain, gravure du ciel.
3ème état: gravure des personnages à l’eau-forte, accents sur les troncs et pointe sèche sur les dunes, 50 exemplaires numérotés en arabe et quelques épreuves d’artiste.
Reproduction du premier état dans le catalogue de la « Japan Print Association » en 1976.

EXORCISME OPINIATRE D’ANTIOCHUS DE COMMAGÈNE
1976
L:340 H :200
Eau-forte sur cuivre
Les éléments de sculptures colossales sont ceux qui restent du tumulus de Nimrud
Dagh mais descendus du tel pour la composition de l’estampe
1er état : 1 seule épreuve I/I
2ème état : reprise à l’eau forte pour accentuer les contrastes, 6 épreuves numérotées en romain et tirage des 50 exemplaires numérotés en arabe.

Reproduction dans le catalogue : « Incisori Visionari di Parigi » Rome 1976 et catalogue P.G.F. à la B.N. la même année.

FIN DU JOUR
1945
Eau-forte sur zinc
L:230 H:290
Un seul état et tirage prévu à 50 épreuves, mais seulement 18 ont été imprimées, puis le zinc est devenu trop oxydé pour être encore tiré.

LES GNOMONS
1975
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L:380 H:240
Les gnomons sont d’anciens instruments d’astronomie destinés à effectuer les calculs angulaires pour définir la position des astres. Ceux représentés sur la gravure sont dérivés des modèles en jadéïte trouvés dans les tombes des Tchéous (Chine).
1er état: 2 épreuves numérotées en romain.
2ème état: accentuation de la gravure du sol et des ombres sur les formes rocheuses du premier plan; 5 épreuves d’artiste numérotées en romain, tirage des 5 premières épreuves numérotées sur 50 en arabe.
3ème état: reprise en pointe sèche sur plans d’eau et ciel, accents sur les lointains, une épreuve d’essai puis continuation du tirage à 50.
Reproduction sur l’affiche de l’exposition de « Le Signe et la Marge » à Brive la Gaillarde en 2004, dans son dernier état, ainsi que dans le catalogue du Salon d’Automne 1999. En deuxième état dans le catalogue de l’exposition « Incisori Visionari di Parigi » à la galerie Don Chisciotte , Rome, 1976.

L’HÉRITAGE EST LOURD
1972
Eau-forte et grain de résine sur cuivre
L:305 H:200
Le thème de l’estampe pourrait être une allusion à la méditation de la danse de l’épée par la dame GONG SUN que certains considèrent comme à l’origine de la cursive folle pratiquée par quelques lettrés depuis la dynastie TANG;
1er état: les éléments de la composition mis en place à l’eau-forte au trait.
2ème état: pose du grain de résine, tirage de 50 exemplaires numérotés en arabe.

HORIZON DE SÉLÉNÉ
1972
Eau-forte sur cuivre
L:465 H:269
Une aquarelle du même thème, reproduite dans « L’art Visionnaire » de Michel Random (Nathan ed.) titrée « rayon de lune », a précédé, mais le cuivre gravé dans le même sens se trouve inversé sur l’estampe.
1er état: 3 épreuves numérotées en romain.
2ème état: une seule épreuve intitulée « Epanouissement dicotylédone », suite à la remorsure de l’ensemble de la gravure du premier état;
3ème état: après quelques retouches relativement légères, a été édité par la Jeune Gravure Contemporaine; 10 épreuves d’artiste attribuées au graveur, numérotées en romain.
Reproduction dans le bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse 1974, consacré à la première biennale européenne de la gravure;
dans le catalogue de l’exposition au musée municipal d’art moderne à Haïfa en 1973

ICARE
1953
Eau-forte sur cuivre
L: 192 H: 281
Enfermé par Minos dans le labyrinthe où sera cloîtré le Minotaure ensuite, Dédale et son fils, Icare s’en échappe grâce aux ailes réalisées par l’architecte.
1er état: une épreuve sans numéro.
2ème état: remorsure dans les arbres, une seule épreuve numérotée I/I.
3ème état: remorsure dans les terrasses de droite; une seule épreuve numérotée I/I.
4ème état: nettoyage des taches dans le ciel, ponçage léger de Dédale 4 épreuves numérotées en romain sur Van Gelder, tirage des 19 premières épreuves numérotées sur 50 en arabe, sur Angoumois.
6ème état: ponçage du ciel, reprise en pointe sèche de presque tous les arbres, brunissage léger des terrasses, biseautage des bords à partir de 20/50.

L’OEIL ÉCOUTE
1975
Eau-forte et grain de résine sur cuivre
L:345 H:195
Une rêverie d’une hypothétique visite à une lointaine planète sur laquelle quelques engins abandonnés peuvent témoigner de son exploration.
1er état: 1 seule épreuve sans n°.
2ème état: gravure des « capteurs » dans les lointains, une seule épreuve sans n°.
3ème état: début du tirage à 50 exemplaires numérotés en arabe;
4ème état: pose de la résine à partir de 11/50.
5ème état: Importante reprise de formes rocheuses, accents sur les éléments du « capteur » au premier plan, indication des ombres portées plus marquées.

Nouveau titre:
D’UNE LOINTAINE PLANÈTE
en 2000,
Numérotation continuée depuis 19/50.
Reproduction du troisième état dans catalogue J.G.C. exposition au Musée d’Art Moderne Paris 1975.
Dernier état exposé au Salon d’Automne 2007 et reproduit dans catalogue de Pointe et Burin, Fondation Taylor 2008.

MATIN CLAIR
1978
Eau-forte sur cuivre
L:340 H:200
Tentative pour évoquer les traces d’un rêve avant qu’elles ne se dissolvent au petit matin;
1er état: une seule épreuve I/I.
2ème état: nettoyage des barbes du premier état, gravure des ombres et accents sur les formes arbusives; 5 épreuves d’artiste numérotées en romain et tirage des 50 exemplaires numérotées en arabe, la plupart sur Chine appliqué.
Reproduction du 1er état dans le catalogue de l’exposition P.G.F. à la B.N. 1978.

MICROCOSMOGONIE EN MÉMOIRE DE CAILLOU
1988
Eau-forte et grain de résine sur cuivre
L:400 H:400
1er état: trait d’eau-forte, une épreuve retouchée au crayon.
2ème état: ponçage du centre et des génies ailés, reprise à l’eau-forte du fond, à la pointe sèche du personnage au centre et au berceau sur l’astre tenu dans sa main gauche, 2 épreuves numérotées en romain.
3ème état: effacement du travail de pointe sur personnage central, et sa reprise à l’eau-forte; 1 épreuve I/I.
4ème état: remorsure à l’eau-forte du personnage central ainsi que des quatre génies; 1 épreuve numérotée I/I du 4é état, et 10 épreuves d’artiste numérotées en romain, celles accordées par la Jeune Gravure Contemporaine qui en a fait l’édition pour ses membres amateurs en 1989.

LE PORTEUR D’ÂMES
1972
Eau-forte sur cuivre
L:350 H:200
Deux personnages transportés par d’étranges montures, celui de droite tient un étendard rappelent la tunique Chilkat des indiens Tlingit (une tunique emblème déposée sur la tombe pour honorer le défunt).
1er état: 4 épreuves numérotées en romain.
2ème état: gravure du ciel et quelques accents sur les sujets; 5 épreuves en romain, tirage de 50 exemplaires numérotés en arabe.

NOCTURNE DANS LA FORÊT PROFONDE
1984
Eau-forte, sucre et résine sur cuivre
L: 200 H: 340
L’idée de la gravure est née à la suite d’une vision fugitive depuis la route qui traverse la forêt de Rialsesse (Aude) au niveau de son arboretum, vue dominant un ravin peuplé de conifères géants sous le feu des phares. Retour ensuite de jour pour maîtriser la composition.
1er état: 2 épreuves sans numéro.
2ème état: travail au sucre et pose du grain de résine; une épreuve d’essai et 5 numérotées en romain, puis tirage des 50 exemplaires numérotés en arabe.
Reproduction dans catalogue de la VIème Biennale Internationale de la Gravure à Digne-les-Bains 1988; Salon d’automne 1988, sur invitation de Gravure Passion à Saint-Maur 1995.

RIVAGE DU NON-RETOUR
1971
Eau-forte sur cuivre
L:470 H:300
A la suite d’un rêve de voyage au long cours.
1er état: 2 épreuves dont l’une retouchée à l’encre de Chine.
2ème état: accentuation des effets de contraste entre rochers et eau, une épreuve de travail un peu maculée, l’autre en enveloppe du cuivre.
Édition de la Société des Peintres Graveurs français pour ses membres amateurs et 20 exemplaires numérotés en romain attribués au graveur;
Reproduction dans le catatalogue de l’exposition « Incisori di Parigi » à la galerie don Chisciotte à Rome en 1973.

LE SADHAKA TRANSCENDANT
1973
Eau-forte sur cuivre
L:290 H:197
Le sadhaka en padmasana entouré de trois figures.
1er état: 2 épreuves numérotées en arabe.
2ème état: mise plus en évidence des différents éléments de parure des 4 figures; 2 épreuves d’artiste sans n°, tirage de 50 exemplaires numérotés en arabe, avec Chine appliqué sur Moulin du Gué, 1/2 raisin, cuivre biseauté à partir de 7/50.
Reproduction sur catalogue de la société des Peintres Graveurs Français 1974.

THÉRAPIE DU CHAMAN
1973
Eau-forte sur cuivre
L: 350 H: 200
1er état: intitulée »le shaman » (selon la transcription anglaise du Toungouse); 2 épreuves sans n°.
2ème état: gravure du fond à l’eau-forte; 5 épreuves d’artiste numérotées en romainet commencement du tirage des exemplaires numérotés en arabe jusqu’à 11/50.
3ème état: brunissage du cervidé et du patient, reprise en pointe sèche de l’équidé et retouche sur le nu après léger ponçage, continuation du tirage sur 1/2 jésus Rives depuis 12/50.

TOMBEAU POUR MONSIEUR INGRES
1976
Eau-forte, pointe sèche et résine sur cuivre
L:340 H:200
Titre inspiré des précédents musicaux; un hommage à Ingres considéré comme sculpteur bien qu’il se soit toujours exprimé en peintre, et pour rappeler que son oeuvre est fortement marquée par le signe de l’eau. Les nus, à part quelques uns, lui sont empruntés.
Des premier et deuxième états, les rares épreuves ont été égarées.
3ème état: reprise de presque tous les nus en pointe sèche, 2 épreuves sans n°.
4ème état: reprise à l’eau-forte des rochers principalement, commencement du tirage jusqu’à 25/50 et 3 épreuves d’artiste sans n°.
5ème état: reprise générale en pointe sèche et pose de résine pour ciel et vagues, 3 épreuves d’artiste sans n°, l’une sur Japon, les deux autres sur Chine appliqué sur Rives, reprise du tirage à 26/50.
Reproduction du dernier état dans catalogue du Salon d’Automne 2001

TOUTE FORÊT EST UN ÉTAT D’ÂME
1979
L:340 H:200
Eau-forte, résine et sucre sur cuivre
Sujet né d’une rêverie à partir d’une citation de Gaston Bachelard: « La forêt est un état d’âme », à propos de la forêt de Brocéliande de Pierre Guegon, de laquelle émane « un silence transcendant »
1er état : 2 épreuves dont l’une retouchée à l’encre de chine.
2ème état : accents à l’eau-forte, principalement au premier plan.
3ème et 4ème état : pose puis rectification des éléments gravés au sucre, au second plan.
5ème état : deuxième reprise au sucre et résine sur fond, 2 épreuves
6ème état : quelques retouches en pointe sèche particulièrement dans le personnage contenu dans le tronc d’arbre; 2 épreuves d’essai avant le tirage des 50 exemplaires et 5 épreuves d’artiste.
Reproduction: affiche de l’exposition de Pointe et Burin en 1993, catalogue du Salon d’Automne 1998 puis en 2001.

LE TRISMEGISTE
1970
Eau-forte sur cuivre
L:400 H:400
Un seul état, une seule épreuve, la gravure a été abandonnée.