Corbières

ABLUTIONS BUCOLIQUES
2004
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
diamètre: 240 mm
Inspirée par une cascade intermittente de la forêt de Rialsesse, dans la haute vallée de l’Aude, principalement réputée pour l’abondance de ses grands conifères, surtout des cèdres plus que centenaires.
Le cuivre a été gravé en 7 états dont l’état définitif tiré pour les amateurs de la société « Pointe et Burin ».
1er état: 2 épreuves numérotées en romain dont une reprise à l’encre de chine et au crayon.
2è état: travail à l’eau forte dans les feuillages, 2 épreuves dont une retouchée au crayon dans les parties ombrées des rochers
3è état: reprise à la pointe sèche selon les retouches de l’état précédent, 2 épreuves, l’une avec crayon sur les 2 nus.
4è état: pointe sèche sur le plan d’eau et le pin, 4 épreuves dont une avec crayon et encre de chine.
5è état: renforcement des corrections du 4è état, 2 épreuves dont une sert d’enveloppe de protection au cuivre.
6è état: nouvelle reprise en pointe sèche du plan d’eau (reflet atténué), précisions dans les nus. 4 épreuves au cours du travail.
7è état: renforcement des contrastes à la pointe sèche en conservant les « barbes sur certaines parties, ébarbant ailleurs. Etat définitif.
Reproduction dans: invitation, catalogue et affiche de l’exposition Pointe et Burin à la Galerie de la Fondation Taylor en 2005

Ablutions bucoliques – le cuivre
L’ABRICOTIER DANS LA VIGNE

ABRICOTIER DANS LA VIGNE (L’)
1983
Eau-forte, sucre, résine et pointe sèche sur cuivre
L: 290 H: 210
D’après un dessin exécuté dans une petite vigne près du village de Cassaignes, dans les Corbières.
1er état: mise en place à l’eau forte pure des éléments du premier plan, 2 épreuves en romain
2è état: sucre pour les feuillages.
3è état: pose du grain de résine pour les ombres et accents en pointe sèche dans les feuillages: arbre et vignes; commencement de la numérotation en arabe sur 50;
4è état (2000): gravure à l’eau forte des lointains, reprise des feuillages en pointe sèche; continuation de la numérotation à partir de 14/50 après une épreuve de contrôle 1/1 .

A LA FONTAINE DES AMOURS
1999
L : 245 H : 315
Eau-forte sur cuivre
Inspirée très librement de plusieurs croquis sur nature: une baignade de la Salz , à côté de Rennes les Bains et les berges rocheuses d’une retenue d’eau à Cotignac.
1er état : 2 épreuves numérotées en romain dont une retouchée au crayon et à l’encre de chine.
2é état : après une reprise à l’eau forte sur arbres et rochers, à la pointe sèche sur les baigneurs, la planche a été édité par la société des Peintres Graveurs Français et 25 épreuves d’artiste attribuées au graveur, toutes numérotées en arabe.
Reproduction catalogue et affiche de l’exposition de Pointe et Burin en 2006 à la Fondation Taylor

AVERSE (L’)
1998
eau-forte, aquatinte et pointe sèche
L: H:
Cuivre éxécuté dans le jardin du graveur à cassaignes avec quelques libertés sur la situation des arbres et inversion due au tirage acceptée.
Plusieurs états salis au cours du travail n’ont pas été conservés;
Présenté à la Société Nationale des Beaux Arts en 2001
Reproduite dans le catalogue de la Société Pointe et Burin en 1999

BROUILLARD (LE) TOMBE SUR LE BÉZIS
1990
L: 340 H: 200
Eau-forte, sucre et résine sur cuivre
Le sujet a été inspiré par la gorge du Bézis, située dans la forêt de Rialsesse (haute vallée de l’Aude)
1er état: uniquement à l’eau-forte, le grand pin incomplètement gavé, 2épreuves numérotées en romain, l’une retouchée au crayon.
2è état: gravure légère à l’eau-forte des pins du second plan et grain de résine en indication des reliefs, une seule épreuve.
3è état: léger ponçage du grain, 3 épreuves numérotées en romain
4è état: sucre afin d’accuser certains reliefs du deuxième plan, 2 épreuves numérotées puis remorsure pour 5è état.
6è état: pointe sèche dans les pins du second plan, une seule épreuve numérotée.
`7è état: gravure des branchages complémentaires du grand pin ainsi que ceus des arbres en contrebas et pins du second plan, une seule épreuve.
8è état: quelques reprises en pointe sèche ébarbée et numérotation continuée à partir de 29/50 avec un nouveau titre:
MER DE NUAGES AU-DESSUS DU BEZIS
2004
Exposé et reproduite par la société Pointe et burin, fondation Taylor, 2005

CEDRE D’AURIAC (LE)
1983
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L: 210 H: 290
Un arbre remarqué par le graveur dont il fit un dessin. Il se trouve au tournant d’une route tout près d’Auriac, village conservant les ruines d’un château fort concerné par la croisade contre les Albigeois.
1er état: une seule épreuve, résultat de la première morsure, retouchée au crayon: indication des rochers et d’un branchage plus étoffé.
2é état: gravure à l’eau forte des rochers, 4 épreuves numérotées en romain.
3é état: reprise en partie des branches du cèdre, une seule épreuve.
4é état: accentuation du branchage du cèdre, 3 épreuves dont une d’essai sans numéro et deux en romain.
5é état: accents dans les rochers et gravure du ciel, 4 épreuves numérotées en romain et commencement du tirage de 50 exemplaires.
6é état: ponçage léger des aiguilles du cèdre et quelques retouches en pointe sèche, continuation de la numérotation à partir de 10/50.

ALLÉE DES CRYPTOMÈRES
1986
Eau-forte sur cuivre
L: 230 H: 450
D’aprèsune allée de l’arboretum d’Arques, au milieu de la forêt de Rialsesse (Haute vallée de l’Aude). En mauvais état, le graveur a pris la liberté de restituer aux arbres une forme plus flatteuse en souvenir des ancêtres japonais qui ornent le chemin conduisant au sanctuaire shinto.
1er état: eau-forte pure, 2 épreuves non numérotées.
2è état: accentuation des parties ombrées des troncs à l’eau-forte et des feuillages en pointe sèche, 2 épreuves d’artiste en romain, puis numérotation sur 50 en arabe. Quelques épreuves tirées sur chine appliqué brun

(155, ‘corbieres’, ‘falaiseblanche’), (156, ‘corbieres’, ‘jardintot’), (157, ‘corbieres’, ‘noyer’), (158, ‘corbieres’, ‘reverisoulecedr’), (159, ‘corbieres’, ‘salzbouillon’), (160, ‘corbieres’, ‘treillencorbiere’), (161, ‘corbieres’, ‘vensurolivette’), (398, ‘corbieres’, ‘brouillardbezis’),