Jardins

JARDIN DE LA GAMBETTE (LE)
1964
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L: 185 H: 310
1er état: juste après la morsure du travail exécuté sur le motif, 10 épreuves d’artiste numérotées en romain;
2é état: reprise en pointe sèche sur l’ensemble, commencement de la numérotation des 50 exemplaires en arabe.
3é état: plusieurs ponçages pour reprise des feuillages légers à la pointe, regravure à l’eau-forte du grand conifère et des deux arbres plus petits de chaque côté, reprise de la numérotation à 9/50.

JARDIN DES ILLUSIONS
1991
Eau-forte sur cuivre
L:390 H:280
Conçu comme un lieu sans autre vocation que scénique, un espace de rêve.
1er état: 2 épreuves numérotées en romain dont une retouchée à l’encre de Chine. Ne sont gravées que les architectures.
2ème état: 2 épreuves numérotées en romain, gravure des éléments végétaux;
3ème état: 2 épreuves numérotées en romain, mise en évidence des jeux de lumière et d’ombres par reprises à l’eau-forte et accents en pointe-sèche.
4ème état: 2 épreuves numérotées , fortes reprises en pointe sèche sur l’ensemble.
5ème état: 11 épreuves numérotées en romain, l’une servant d’enveloppe au cuivre, 9 tirées sur Chine appliqué sur un Angoumois de format « Carré ». Reprise en pointe sèche ébarbée des personnages; une épreuve d’essai numérotée sur l’Angoumois nature, puis tirage de 150 exemplaires pour les membres amateurs de la Société des Peintres Graveurs Français. 25 épreuves d’artiste pour le graveur.

JARDIN TÔT LE MATIN (AU)
1996
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L: 320 H: 240
Selon un dessin au jardin du graveur à Cassaignes (Aude), il faut toutefois tenir compte de l’inversion due au tirage.
1er état: 2 épreuves numérotées en romain, l’une retouchée au crayon.
2é état: rehauts en pointe sèche non ébarbée sur les cyprès; 2 épreuves numérotées en romain dont une retouchée au crayon.
3é état: reprise à l’eau-forte des 2 cyprès et du thuya à droite, gravure du Pech Cardou en fond et accentuation des ombres portées des arbres, une seule épreuve.
4é état: reprise des 3 cyprès du milieu, gravure du sol en premier plan, effacement léger du feuillage du noisetier puis gravure au burin de quelques accents dans la feuillée, 5 épreuves en cours de travail, sans n°.
5é état: reprise des ombres portées, une épreuve d’essai puis tirage des 50 exemplaires numérotées en arabe;
Expositions: Pointe et Burin 1996, biennale d’île de France 1997, galerie Nichido 1997 (le signe et la marge) et médiathèque Valéry Larbaud, Vichy 2000, salon d’automne 2003.

PORTE DU POTAGER (LA)
1951 – Eau-forte sur cuivre – L: 70 H: 130

Un potager très proche de la Villa Abd el Tif à Alger.Un seul état dont il a été tiré 3 épreuves, puis la plaque a disparu.

FONTAINE D’EDEN
1960 – Eau-forte sur cuivre – L : 415 H : 245
le sujet doit plus aux récits du moyen-âge sur le paradis terrestre qu’au texte de la Genèse.
1er état : simple distribution des masses à l’eau forte, épreuves non conservées.
2é état : mise en valeur nuancée des différents feuillages, 4 épreuves numérotées en romain dont 2 avec des réhauts à l’encre de chine.
3é état : accentuation des arbres du premier plan, 2 épreuves numérotées en romain et commencement du tirage des 50 exemplaires.
4é état : reprise avec des accents en pointe sèche, ponçage du fond marin, remplacé par des méandres de rivière et collines lointaines, reprise de la numérotation à 16/50.
5é état : poçage des arbres aux premier et second plans, reprise à l’eau forte de fruitiers, gravure du couple sous le figuier, et d’un bassin naturel au centre. 5 épreuves d’artiste numérotées en romain.
Nouveau titre à partir de 24/50:
PLUS DE FRUITS DÉFENDUS EN EDEN
Reproduction dans le catalogue de l’exposition Pointe et Burin en 2006 à la fondation Taylor dans ce dernier état.

À CHANTELOUP
1949
Eau-forte sur cuivre
Faire-part de la naissance de la fille aînée du graveur à Amboise.
Le jardin avait fait partie jadis du château du duc de Choiseul.
Après tirage portant l’indication du faire-part (100 épreuves en arabe) il a été tiré 3 épreuves d’artiste, la lettre enlevée, non numérotées.