Algérie

Années 50-51

LES AMANDIERS
Eau-forte sur cuivre, 1950
L:190 H:85
Eau-forte sur cuivre
Paysage près d’Alger, au dessus de la villa Abd el Tif.
1er état: une seule épreuve
2ème état: reprise à l’eau-forte des arbres, commencement d’une numérotation sur 30 en arabe.
3ème état: ponçage et reprise en pointe sèche de l’âne et des feuillages, 5 épreuves d’artiste, continuation du tirage à partir de 10/30.

DEPUIS L’AMPHITHÉÂTRE DE TIPAZA
1950 – Eau-forte et pointe sèche sur cuivre – L: 240 H: 150
1er état: avec pour titre  » DANS LES RUINES DE TIPAZA », une épreuve sans numéro
2é état: reprise des feuillages avec des hachures, une épreuve 1/1.
3é état: pointe sèche pour atténuer l’effet des hachures, 3 épreuves numérotées en arabe.
4é état: hachures complètement effacées,reprise des feuillages à l’eau-forte, gravure de la mer par la percée au centre du bosquet, 3 épreuves d’artiste non numérotées dont deux destinées aux expositions et 5 numérotées, toutes imprimées avec un japon appliqué sur Rives 1/4 raisin.

LES TROIS ARABES
Eau-forte sur cuivre, 1950
L:190 H:190
Sujet inspiré par une scène souvent aperçue dans le bosquet au-dessus de la villa Abd el Tif à Alger, où résidait le graveur en tant que boursier en 1950-1951.
1er état: 1 épreuve d’artiste
2ème état: accentuation des contrastes à l’eau-forte, 7 épreuves d’artiste, tirage à 30 exemplaires.
3ème état: après légères retouches sur les personnages et continuation de la numérotation à partir de 10/30.

DJEMILA
1950
Eau-forte sur cuivre
L: 95 H: 87
Paysage gravé sur le motif depuis les ruines romaines de cette cité en Kabylie.
1er état: 2 épreuves d’artiste puis un tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe;
2ème état: à partir de 13/30, après reprise en pointe sèche et continuation du tirage sur Chine appliqué ocré.

LA GRANDE GRUE
1950
Eau-forte sur cuivre
L:240 H: 125
Dans le port d’Alger, à l’arrière plan les hauteurs boisées dominant les jardins d’Essai, au milieu desquels se situe la Villa Abd el Tif.
1er état: 2 épreuves numérotées en arabe.
2ème état: reprise des morsures sur le coques des bateaux, une seule épreuve.
3ème état: noirs plus prononcés sur les principaux bateaux et particulièrement sur l’armature de la grande grue, tirage à 30 exemplaires numérotés en arabe.

TIMGAD
1950
Eau-forte sur cuivre
L: 200 H: 50
La gravure a été commencée sur le motif lors d’un voyage vers l’Aurès, depuis les ruines romaines de Timgad.
1er état: après la morsure réalisée au retour à Alger; 2 épreuves sans n°.
2ème état: nettoyage du ciel et quelques retouches en pointe sèche après début du tirage sur 30 numéroté en arabe, à 5/30; 2 épreuves de contrôle et continuation du tirage sur Auvergne ou sur Arches.

KOUBA
1950
L:130 H:70
Eau-forte sur cuivre
Lieudit sur la colline au dessus de la Villa Abd el Tif à Alger;
Un seul état: 5 épreuves d’artiste puis tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe dont 7 et 8/30 sur Chine appliqué après légères retouches à la pointe sèche.

LE MUESQIN
1950
Aquatinte sur cuivre
L: 155 H: 70
D’après un croquis exécuté sur le marché de Belcour à Alger.
1er état: le trait d’eau-forte, une seule épreuve I/I
2ème état: pose du grain de résine en fond, deux épreuves d’artiste puis tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe.

LES TROIS CHEMINÉES
(port d’Alger)
1950
eau-forte sur zinc
L:170 H:110
Au fond le paquebot assurant régulièrement la liaison entre Marseille et Alger.
1er état: 5 épreuves numérotées en arabe sur un vergé.
2ème état: 3 épreuves numérotées en arabe après quelques accents à l’eau-forte;
3ème état: légers ponçages et reprises en pointe sèche, 10 épreuves numérotées en arabe après restauration du zinc fortement oxydé.

BENI TOUR
Eau-forte sur cuivre, 1951
L :180 H:120
Village de la tribu des Beni Tour, non loin de Ouargla, la gravure a été commencée sur le motif, elle sera mise dans le bain d’acide au retour à Alger
Un seul état: 7 épreuves d’artiste numérotées en romain puis tirage des 30 exemplaires en arabe. Nettoyage et légères reprises en pointe sèche à 8/30.

LE CAMP MERATHMA
Eau-forte sur cuivre, 1951
L:310 H:120
Camp de la tribu nomade des Merathma, à proximité de Ourgla
1er état: eau-forte uniquement
2ème état: quelques corrections à la pointe sèche, tirage de 5 épreuves d’artiste numérotées en arabe et 30 exemplaires de même.

LE CHOTT
1951
L: 180 h: 64
Eau-forte sur cuivre
Le lac salé près de Ourgla.
Un seul état: 3 épreuves d’artiste puis tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe.

AU FORT DES ARCADES
1951
L:190 H:140
Eau-forte sur cuivre
Le fort des arcades est situé au dessus de la Villa Abd el Tif à Alger.
1er état : 2 épreuves numérotées en arabe.
2ème état : re-morsures sur les troncs des arbres; 2 épreuves numérotées en arabe.
3ème état : gravure sur le chemin et sur le fond; 2 épreuves numérotées en arabe.
4ème état : reprise du chemin et du fond : 2 épreuves en arabe.
5ème état : nouvelle morsure sur le chemin, nettoyage du fond et gravure des herbes au premier plan. Tirage prévu à 30 exemplaires mais le cuivre a été égaré après le 8/30.

LE MINARET
1951
Eau-forte sur cuivre
L:100 H:140
Paysage commencé à graver sur le motif, point de vue depuis une palmeraie périphérique en direction de Ouargla.
Un seul état, deux épreuves numérotées en romain.
Planche égarée avant tirage.

LES ORANGERS DE LA VILLA ABD EL TIF
1951
Eau-forte sur cuivre
L: 90 H: 120
1er état: après morsure de la gravure commencée sur le motif, 2 épreuves sans n°
2ème état: après ponçage, reprise à l’eau-forte du feuillage de l’oranger, accents sur la plate-bande et burin sur les iris.Quelques exemplaires tirés sur Japon appliqué sans numérotation.

OUARGLA
1951
Eau-forte sur cuivre
L:260 H:130
La ville de Ouargla au loin, sa grande palmeraie en premier plan, à droite, un arabe tenant la « menjel », s’apprête à monter sur un dattier pour couper quelques palmes.
1er état: 5 épreuves d’artiste et commencement du tirage des 7 premiers exemplaires numérotés sur 30 en arabe.
2ème état: après reprise en pointe sèche, principalement conce
ant les palmiers: troncs et feuilles; continuation du tirage à 30 ex. sur 1/2 raisin du moulin du Gué.

PALMERAIE (SOUS LES PALMIERS)
1951
Eau-forte sur cuivre
L:240 H:150
Dans une des oasis à la périphérie de Ouargla, plaque commencée à graver sur le motif.
1er état: dès morsure au retour à Alger, une seule épreuve I/I.
2ème état: nettoyage de fausses morsures dans le ciel, début du tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe (jusqu’à 6/30)
3ème état: ponçages partiels, reprise en pointe sèche et grisé sur le ciel, changement du titre, qui devient: SOUS LES PALMIERS suite du tirage à 30 ex. à partir de 7/30

LE PORT D’ALGER
1951
Eau-forte sur cuivre
L:170 H:70
Gravée sur place dans le port, au premier plan le dépôt des bouteilles de gaz, au loin les hauteurs au dessus de Belcour.
Un seul état, tirage de 10 épreuves numérotées en arabe.

PUITS ARABE
1951
Eau-forte sur cuivre
L: 100 H: 160
Un puits creusé dans la palmeraie de Ouargla, afin d’arroser les potagers.
1er état: après morsure de la gravure commencée sur le motif, dès le retour à Alger; Les 5 premières épreuves du tirage à 30 exemplaires numérotés en arabe;
2é état: légères reprises en pointe sèche, continuation de la numérotation jusqu’à 11/30.
1995
3ème état: après ponçages, reprises en pointe sèche: accents sur les palmiers, précisions sur l’engin pour puiser; continuation de la numérotation à partir de 12/50.

TIPASA L’ARBRE MORT
1951
Eau-forte sur cuivre
L:240 H:148
Paysage en bordure de mer au delà des ruines romaines en direction du Chenoua.
1er état: après l’acidulation faite à Alger de la planche commencée directement sur la motif; une seule épreuve 1/1 tirée sur Ingres MBM.
2ème état: premières retouches en pointe sèche; 7 épreuves d’artiste avant commencement du tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe.
3ème état: à partir de 19/30: remorsure dans arbre du premier plan, pointe sèche dans ciel, mer et lointains, continuation du tirage.