1961

ACHAB et BEN HADAD
ou « la seconde bataille de BEN HADAD »
1961 reprise en 1980
Eau forte sur cuivre
L: ? H: ?
1er état: paysage, vue sur la vallée de la Seine depuis les hauteurs du Pecq, au dessus de Monte Cristo, la villa d’Alexandre Dumas. Titrée « Orée de l’hiver », tirée à 2 épreuves numérotées en romain
2è état: déterminé par l’idée d’une relation entre la composition du site et le chapitre 18 du livre des rois ;
« L’homme de dieu s’approcha et dit au roi d’Israël: ainsi parle l’Eternel: parce-que les Syriens ont dit: l’Eternel est dieu des montagnes (la première bataille fut gagnée en montagne), et non un dieu des vallées, je livrerai toute cette multitude entre tes mains et vous saurez que je suis l’Eternel. Ils campèrent sept jours en face les uns des autres »
reprise générale à l’eau forte et pointe sèche.

ACROBATE (L’)
1961
Eau-forte et résine
L:125 H:170
Carte de voeux pour la galerie Sagot Legarrec année 1962.L’acrobate vêtu d’un collant à fleurs, porte les éléments traditionnels des réjouissances du réveillon, tout en se tenant en équilibre sur sa bicyclette formée par les chiffres de la nouvelle année.
1er état: avant la pose du grain de résine
2è état: 2 épreuves avec un premier grain
3é état: tirage de la carte par G. Leblanc, taille-doucier. Quelques épreuves d’artiste non numérotées.

BABYLONE
1961
L: 250 H: 320
Eau- forte et aquatinte
selon l’apocalypse, chapitre 17 « …et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes; cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande , la mère des impudiques et des abominations de la terre… »
1er état: traits à l’eau-forte, 3 épreuves numérotées en arabe dont une avec retouches à l’encre de Chine.
2è état: re-gravure sur l’encolure de la bête, 2 épreuves numérotées en arabe.
3è état: premier grain de résine sur le fond, 2 épreuves numérotées en arabe.
4è état: ponçage et reprise de la jambe de la courtisane, une seule épreuve en arabe.
5è état: nouveau grain de résine, 3 épreuves numérotées en arabe
6è état: gravure du costume de la courtisane, 2 épreuves numérotées en arabe
7è état: après quelques légères reprises en pointe sèche, commencement du tirage sur 50.
8è état: accents renforcés à l’eau-forte sur le personnage et sa monture, 2 épreuves d’artiste non numérotées puis reprise du tirage à partir de 35/50 et une épreuve d’essai avant ponçage de la culotte de la courtisane.
Reproduite dans catalogue « Jeune gravure Contemporaine » musée Galliera en 1961, et catalogue de l’exposition de l’Association de la Gravure Japonaise » Tokio 1962

BETH-SHEBA
1961
Eau-forte sur cuivre
L:400 H: 250
Plutôt qu’à Jerusalem, le graveur a imaginé le regard de David vers la femme de Urie au bain, depuis une demeure proche du lac de Génésareth.
Les tirages, très peu nombreux des 6 premiers états n’ont pas été conservés, sauf un.
7ème état: ponçage de Beth-Sheba et de sa servante présentant le linge de bain et reprise en pointe sèche ébarbée; importantes remorsures sur la haie et les grands arbres des premiers plans, reprises plus légères du lac et des collines des lointains. 4 épreuves d’essai, dont 3 numérotées en romain et une sans numéro vant aciérage. Tirage ensuite pour les amateurs de la société des Peintres Graveurs Français en 1982 + 25 épreuves d’artiste pour le graveur;
Le premier état a été reproduit dans le catalogue Mizue n°687 au Japon, 1962.

BROUILLARD
1961
L:400 H:250
Eau-forte sur cuivreLa gravure a été commencée dans la forêt de Marly, au lieu dit « le Val de Cruy »
1er et 2ème état: épreuves perdues
3ème état: commencement d’un tirage à 50 épreuves numérotées en arabe
4ème état: découpe de la partie inférieure du cuivre, il devient :

L:400 H:225 avec un nouveau titre:
BRUME PRINTANIÈRE SUR LE VAL DE CRUY
1990
L’ensemble est retravaillé à la pointe sèche en conservant peu de barbes, la numérotation est continuée à partir de 26/50.
exposé par la société Pointe et Burin dans son dernier état, galerie Colette Dubois Paris

CAVALIERS DE L’APOCALYPSE (LES QUATRE)
1961
Eau-forte sur cuivre
L: 490 H: 250
1er état: la plaque a d’abord été gravée en hauteur avec pour thème « la galaxie »; une seule épreuve à petites marges.
2é état: ponçage très important, il ne subsiste presque rien du premier état, à part quelques asteroïdes dans le fond.
Plaque reprise à l’horizontal avec sujet tiré de l’Apocalypse. En conséquence, regravure sur toute la surface de la planche. Une seule épreuve à petites marges retravaillée à l’encre de Chine.
3 état: regravure à l’eau-forte sur les cavaliers; une seule épreuve à petites marge.
5 é état: nettoyage du cheval blanc et morsures sur les deux autres chevaux; une seule épreuve à petites marge.
6 é état: remorsure sur le fond et sur le cheval noir; tirage à 50 exemplaires numérotés en arabe sur 1/2 Jésus Rives

CHÊNE ET BOULEAU

CHÊNE ET BOULEAU
1961
Eau-forte et résine sur cuivre
L: 195 H: 250
La planche a été commencée à graver en forêt de Marly.
1er état: une seule épreuve 1/1
2é état: pose du grain de résine, une épreuve puis après son léger brunissage, a été éditée par la Société « L’estampe » à 150 epreuves pour ses membres, 15 épreuves d’artiste pour le graveur.
En outre, il a été imprimé une épreuve avant aciérage, puis une épreuve du cuivre rayé en fin de tirage a été déposée au cabinet des Estampes, une autre conservée en archive, les deux tirées sur plaque désaciérée.

ENVOL DU BERCEAU (L)
1961
L: 123 H: 65
Eau-forte sur cuivre
Faire-part de naissance en même temps que carte de voeux pour l’année 1962.
Un seul état, tiré à 4 épreuves d’artiste numérotées en romain, en plus du tirage non numéroté, adressé comme voeux de bonne année.

GOURMANDISE (LA)
1961
Eau-forte sur cuivre
L: 170 H: 260
En couverture du menu pour le dîner de la société des Peintres graveurs Français à la Coupole en 1962.
1er état: 2 épreuves numérotées en romain.
2é état: accentuation des contrastes à l’eau-forte, une seule épreuve
3é état: remorsure des éléments les plus foncés, 2 épreuves d’essai, puis tirage du menu par les P.G.F.

NAIADES DE SAINT TROP’
1961
Eau-forte sur cuivre
L: 335 H: 245
L’estampe a été conçue à la suite de nombreux croquis réalisés dans les rochers du cap entre Saint-Tropez et Cavalaire;
1er état: 3 épreuves numérotées en romain.
2é état: reprise générale à l’eau-forte, quelques adjonctions à la résine et accents en pointe sèche, 2 épreuves retouchées au crayon sur les 5 numérotées en romain.
3é état: nombreux ponçages, principalement sur les trois nageuses, puis reprises multiples à la pointe sèche sur les nus et dans les vagues, conservant les barbes de ses dernières; Enfin, important travail en pointe ébarbée sur le dos de la femme assise. 5 épreuves d’artiste numérotées en romain, une pour le dépôt légal tirage de 20 exemplaires numérotés en arabe.
reproduction dans le catalogue du salon d’Automne 2003.

ORME (L’)
1961
Eau-forte sur cuivre
L: 210 H: 350
Il s’agit d’un orme planté en bordure de l’allée droite du parc de Marly longeant le long bassin, déjà souffrant et fortement élagué au moment de la gravure. Il ne résista pas à l’épidémie que connu cette essence un peu plus tard.
1er état: 5 épreuves d’artiste numérotées en romain et commencement du tirage des 8 premiers exemplaires numérotés en arabe sur 50.
2é état: ponçage général et regravure de l’ensemble, principalement à l’eau-foerte, complété par un peu de pointe sèche. Une épreuve de contrôle sans n°, puis reprise du tirage, nature jusqu’à 38/50, sur Chine appliqué ensuite.

OUVERTURE DU PREMIER SCEAU
1961
Aquatinte sur cuivre
L: 350 H: 260
Selon Apocalypse, Ch. 7: « Je regardai, quand l’agneau ouvrit un des 7 sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants, le taureau rempli d’yeux et possédant des ailes, qui disait comme d’une voix de tonnerre: Viens. Je regardai et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc, une courronne lui fut donnée, et… »
1er et 2é état: avant pose du grain de résine, une épreuve pour chacun I/I.
3é état: 50 exemplaires numérotés en arabe, après quelques retouches en ponte sèche.
Cette gravure fut en outre tirée avec la lettre pour l’affiche de l’exposition à la Galerie Sagot Legarrec, la même année.

PRUNIER EN FLEURS
1961
Eau-forte et pointe sèche sur cuivre
L: 250 H: 300
En bordure d’une plantation de framboisiers à Marly-le-Roi.

1er état: une seule épreuve d’artiste titrée: « l’arbre en fleurs ».
2é état: nettoyage des fonds et reprise en pointe sèche sur les arbres, 5 épreuves d’artiste numérotées en romain, tirage des 50 exemplaires numérotés en arabe + une épreuve d’essai à petites marges.

PRUNIER AU GOURMAND
1961
Eau-forte et grain de résine sur cuivre
L: 170 H: 260
Un prunier dans les vergers abandonnés près de Marly-le-Roi.

1er état: le trait d’eau-forte, épreuves d’essai non numérotées.
2é état: reprise à l’eau-forte du prunier et du sol, pose du grain de résine; tirage des 50 exemplaires numérotés en arabe, dont 5 épreuves avec Chine appliqué ocré.

.