1951

BENI TOUR
Eau-forte sur cuivre, 1951
L :180 H:120
Village de la tribu des Beni Tour, non loin de Ouargla, la gravure a été commencée sur le motif, elle sera mise dans le bain d’acide au retour à Alger
Un seul état: 7 épreuves d’artiste numérotées en romain puis tirage des 30 exemplaires en arabe. Nettoyage et légères reprises en pointe sèche à 8/30.

LE CAMP MERATHMA
Eau-forte sur cuivre, 1951
L:310 H:120
Camp de la tribu nomade des Merathma, à proximité de Ourgla
1er état: eau-forte uniquement
2ème état: quelques corrections à la pointe sèche, tirage de 5 épreuves d’artiste numérotées en arabe et 30 exemplaires de même.

LE CHOTT
1951
L: 180 h: 64
Eau-forte sur cuivre
Le lac salé près de Ourgla.
Un seul état: 3 épreuves d’artiste puis tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe.

AU FORT DES ARCADES
1951 – L:190 H:140 – Eau-forte sur cuivre
Le fort des arcades est situé au dessus de la Villa Abd el Tif à Alger.
1er état : 2 épreuves numérotées en arabe.
2ème état : re-morsures sur les troncs des arbres; 2 épreuves numérotées en arabe.
3ème état : gravure sur le chemin et sur le fond; 2 épreuves numérotées en arabe.
4ème état : reprise du chemin et du fond : 2 épreuves en arabe.
5ème état : nouvelle morsure sur le chemin, nettoyage du fond et gravure des herbes au premier plan. Tirage prévu à 30 exemplaires mais le cuivre a été égaré après le 8/30.

LE MINARET
1951
Eau-forte sur cuivre
L:100 H:140
Paysage commencé à graver sur le motif, point de vue depuis une palmeraie périphérique en direction de Ouargla.
Un seul état, deux épreuves numérotées en romain.
Planche égarée avant tirage.

NU AUX ROCHERS
1951 – Eau-forte sur cuivre – L: 165 H: 100
Dans les rochers bordant les ruines romaines de Tipasa, gravé d’après des croquis réalisés sur place.
1er état: sur lequel figure un pêcheur à la ligne au second plan, une seule épreuve I/I
2é état: après effacement du pêcheur, une seule épreuve avec retouches au crayon, sans numéro.
3é état: quelques corrections en pointe sèche, plus particulièrement sur le nu, tirage des 30 exemplaires numérotés en arabe.
4é état: à partir de 4/30, nettoyage de la mer puis reprise en pointe sèche, 1 épreuve d’artiste tachée dans les marges, conservée pour exposition et continuation du tirage sur 30.
5é état: à partir de 10/30, ponçage partiel suivi d’une reprise en pointe sèchesur le nu et sur la flaque sous son pied gauche, quelques travaux à l’eau-forte pour mieux signifier la texture des rochers, une épreuve d’essai puis continuation de la numérotation sur 30, en Chine appliqué désormais.

LES ORANGERS DE LA VILLA ABD EL TIF
1951
Eau-forte sur cuivre
L: 90 H: 120
1er état: après morsure de la gravure commencée sur le motif, 2 épreuves sans n°
2ème état: après ponçage, reprise à l’eau-forte du feuillage de l’oranger, accents sur la plate-bande et burin sur les iris.Quelques exemplaires tirés sur Japon appliqué sans numérotation.

OUARGLA
1951
Eau-forte sur cuivre
L:260 H:130
La ville de Ouargla au loin, sa grande palmeraie en premier plan, à droite, un arabe tenant la « menjel », s’apprête à monter sur un dattier pour couper quelques palmes.
1er état: 5 épreuves d’artiste et commencement du tirage des 7 premiers exemplaires numérotés sur 30 en arabe.
2ème état: après reprise en pointe sèche, principalement conce
ant les palmiers: troncs et feuilles; continuation du tirage à 30 ex. sur 1/2 raisin du moulin du Gué.

PALMERAIE (SOUS LES PALMIERS)
1951
Eau-forte sur cuivre
L:240 H:150
Dans une des oasis à la périphérie de Ouargla, plaque commencée à graver sur le motif.
1er état: dès morsure au retour à Alger, une seule épreuve I/I.
2ème état: nettoyage de fausses morsures dans le ciel, début du tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe (jusqu’à 6/30)
3ème état: ponçages partiels, reprise en pointe sèche et grisé sur le ciel, changement du titre, qui devient: SOUS LES PALMIERS suite du tirage à 30 ex. à partir de 7/30

LE PORT D’ALGER
1951
Eau-forte sur cuivre
L:170 H:70
Gravée sur place dans le port, au premier plan le dépôt des bouteilles de gaz, au loin les hauteurs au dessus de Belcour.
Un seul état, tirage de 10 épreuves numérotées en arabe.

PORTE DU POTAGER (LA)
1951 – Eau-forte sur cuivre – L: 70 H: 130

Un potager très proche de la Villa Abd el Tif à Alger.Un seul état dont il a été tiré 3 épreuves, puis la plaque a disparu.

PORTRAIT DU CHIEN DE MADEMOISELLE…
1951 – Eau-forte sur cuivre – L: 160 H: 100
La gravure exécutée directement sur nature du chien d’une jeune fille amie des Warin de l’hötel du Rivage à Tipasa.
Un seul état, juste après la morsure au retour à Alger, n’ont été tirées que de rares épreuves, la plaque mise en réserve ensuite.

PUITS ARABE
1951
Eau-forte sur cuivre
L: 100 H: 160
Un puits creusé dans la palmeraie de Ouargla, afin d’arroser les potagers.
1er état: après morsure de la gravure commencée sur le motif, dès le retour à Alger; Les 5 premières épreuves du tirage à 30 exemplaires numérotés en arabe;
2é état: légères reprises en pointe sèche, continuation de la numérotation jusqu’à 11/30.
1995
3ème état: après ponçages, reprises en pointe sèche: accents sur les palmiers, précisions sur l’engin pour puiser; continuation de la numérotation à partir de 12/50.

TIPASA L’ARBRE MORT
1951
Eau-forte sur cuivre
L:240 H:148
Paysage en bordure de mer au delà des ruines romaines en direction du Chenoua.
1er état: après l’acidulation faite à Alger de la planche commencée directement sur la motif; une seule épreuve 1/1 tirée sur Ingres MBM.
2ème état: premières retouches en pointe sèche; 7 épreuves d’artiste avant commencement du tirage de 30 exemplaires numérotés en arabe.
3ème état: à partir de 19/30: remorsure dans arbre du premier plan, pointe sèche dans ciel, mer et lointains, continuation du tirage.

LE ZÉBU
1951 – Burin sur cuivre
L: 135 H: 200

Un bovidé sorti de l’imagination du graveur uniquement.
1er état: 4 épreuves avant recoupe du cuivre du côté droit, puis reprises successives au burin pour donner plus de densité à la robe de l’animal.
2ème état: cuivre recoupé; 2 épreuves dont l’une sur un papier pelure bleuté de Renaud, l’autre sur Rives puis 30 exemplaires numérotés en arabe.

LA ZERIBA
1951 – Eau-forte sur cuivre – L: 240 H: 150
Dans les environs de Tipasa, la zériba est une cabane en roseaux.
1er état: une épreuve I/I tirée sur Ingres M.B.M
2ème état: quelques accents par remorsure; 2 épreuves numérotées en romain: l’une avec Japon appliqué sur Rives, l’autre sur papier à la forme de Renaud, une épreuve d’essai sur Hodomura ancien, 7 épreuves d’artiste puis tirage de 30 exemplaires.

.