1979

TOUTE FORÊT EST UN ÉTAT D’ÂME
1979
L : 340 H : 200
Eau-forte, résine et sucre sur cuivre
Sujet né d’une rêverie à partir d’une citation de Gaston Bachelard: « La forêt est un état d’âme », à propos de la forêt de Brocéliande de Pierre Guegon, de laquelle émane « un silence transcendant »
1er état : 2 épreuves dont l’une retouchée à l’encre de chine.
2é état : accents à l’eau-forte, principalement au premier plan.
3é et 4é état : pose puis rectification des éléments gravés au sucre, au second plan.
5é état : deuxième reprise au sucre et résine sur fond, 2 épreuves
6é état : quelques retouches en pointe sèche particulièrement dans le personnage contenu dans le tronc d’arbre; 2 épreuves d’essai avant le tirage des 50 exemplaires et 5 épreuves d’artiste.
reproduction: affiche de l’exposition de Pointe et Burin en 1993, catalogue du Salon d’Automne 1998 puis en 2001.

LIEUX DES CREPUSCULES RETROUVÉS
1979
Certains lieux apparaissent posséder une aura, elle stimule écrivains et plasticiens. Une inspiration dont témoignent leurs créations. Ainsi s’établit la notoriété de ces hauts lieux, ils deviennent des pôles du tourisme mais ne peuvent éviter en contrepartie, par volonté de conservation, javellisation et mise en cage. Ils perdent progressivement leur capacité évocatrice souvent submergée par la cacophonie des visiteurs.
Le graveur a pensé necessaire d’imaginer des sites inviolables d’où il pourrait adresser des « estampes-souvenirs » à un ami. En poète il lui a répondu avec des bien-reçus perspicaces. Il était donc indispensable de les réunir avec les estampes en un album.

Exposition à la Galerie René Kieffer en décembre 1989.
Reproduction du bois de l’emboitage sur le catalogue en couverture.

Suite de 11 eaux-fortes
L: 300 H: 100
Elles ont été réunies en albums, accompagnées des poèmes qu’elles ont inspirés à Jean-Charles GAUDY. Présentées sous couverture, insérées dans un emboîtage illustré d’un bois; 11 exemplaires, gravures tirées sur Chine appliqué, accompagnées d’un dessin; 39 exemplaires tirés directement sur vélin d’Arches.
En outre, les onze eaux-fortes ont été tirées en estampes séparées, , également à 50 exemplaires numérotés en arabe, dont quelques-uns sur Chine appliqué.

LIVRE DES MORTS DES ANCIENS EGYPTIENS
Suite de 4 gravures
Le manuscrit déposé dans le sarcophage porte plus exactement l’intitulé: « chapitre de la sortie du jour ». Un long papyrus indiquant les formules qui permettront d’accéder à la solarisation dans les champs de l’occident;
Le graveur a imaginé que la technique et l’esthétique de la manière noire pourrait être en parfait accord avec les thèmes si spécifiques de cet ouvrage.

.